Lorsque l’on parle d’abeille, l’image qui vient généralement à l’esprit est celle d’une ruche où vit une multitude d’abeilles ouvrières sous l’égide d’une reine, butinant à longueur de journée pour produire du miel. Il s’agit là des abeilles mellifères. Or celles-ci ne représentent que 5 % des abeilles ! 95 % des 20 000 espèces d’abeilles identifiées sont des abeilles solitaires aussi appelées abeilles sauvages !

Mode de vie des abeilles solitaires

Comme leur nom l’indique, les abeilles solitaires ne vivent pas en colonie. Si certaines peuvent nicher en grands groupes, elles travaillent seules et construisent généralement des nids individuels. Elles ne servent pas de reine et ne fabriquent ni cire, ni miel. Elles n’en sont pas pour autant moins ingénieuses.

80 % des abeilles sauvages vivent dans des galeries souterraines qu’elles creusent dans une terre sableuse. Les 20 % restants creusent des trous dans des souches de bois secs (Vidéo : Construction d’un nid par une abeille solitaire), certaines le font dans des coquilles vides d’escargot, d’autres encore tissent des cocons avec des pétales de fleurs.

Des abeilles inoffensives

Les abeilles solitaires ne sont pas territoriales et ne sont pas agressives. Seules les femelles peuvent piquer mais ne le font que si elles se sentent agressées. Mais surtout leurs piqûres sont tout à fait bénignes, elles ne sont ni douloureuse, ni nocive que ce soit pour l’homme ou les animaux.

Comme les abeilles mellifères, les abeilles solitaires sont essentielles à la pollinisation, veillons à les préserver.

Action pédagogique

Lorenzo ALTESE, d’Apila l’Abeille, propose différentes animations pour faire découvrir les abeilles aux enfants. Il peut vous accompagner pour fabriquer et installer un nichoir à abeilles solitaires ou encore permettre l’observation d’une ruche en classe avec l’Aspiscope.

Contact : apila@outlook.fr

Sources : Apila l’abeille, Wildcare.eu, Gammvert.fr