Portraits d’étudiants P33

Caroline EMIN

P 33 (2021 – 2022)

« Je souhaite mettre mes compétences en sciences sociales au service de la transition écologique ».

Originaire de Seine-et-Marne/ Île-de-France

Mon parcours avant la formation

Titulaire d’un master interdisciplinaire en sciences sociales, spécialisée en anthropologie du corps (âges de la vie, maternité, handicap), j’ai eu l’occasion de travailler dans l’enseignement à l’étranger.

Mes motivations à suivre la formation d’éco-conseiller

Après une prise de conscience et des changements de pratiques au niveau personnel, je souhaite mettre mes compétences en sciences sociales au service de la transition écologique, afin de pouvoir construire des initiatives et des projets efficaces, inclusifs et essentiels.

Mes pistes de  missions professionnelles

Continuer à privilégier une approche globale et interdisciplinaire, alliant travail de terrain, reporting, diagnostics et analyses, par exemple au sein d’un cabinet de conseil spécialisé sur les problématiques environnementales.

Portrait_LisaLaurent

Lisa LAURENT

P 33 (2021 – 2022)

« Je compte sur cette année de formation pour m’ouvrir de nouvelles portes et apporter ma contribution à cette transition vers un équilibre écologique global ».

Originaire de Strasbourg/ Grand Est

Mon parcours avant la formation

Je suis diplômée d’un  Master en Droit, Économie et Administrations locales et régionales en Europe, obtenu en 2013 à l’IEP de Strasbourg. J’ai étudié l’économie pour mieux comprendre le fonctionnement de la société dans laquelle je m’engageais.

Cette formation me destinait au secteur public local ou européen, mais j’ai choisi de me tourner vers une mission plus concrète : l’insertion professionnelle. J’ai exercé le métier de conseillère en création d’entreprise dans une petite structure privée pendant 6 ans : TEMPO. J’y ai appris l’accompagnement individuel et la formation de porteurs de projets.

Écouter, guider, transmettre des connaissances pour permettre à des personnes parfois très éloignées de l’emploi de s’insérer dans le monde du travail a été très gratifiant.

Mes motivations à suivre la formation d’éco-conseiller

Ma réflexion sur ce projet de reconversion a démarré il y a environ deux ans. J’ai choisi de le mener à bien malgré le contexte sanitaire par optimisme et par nécessité d’agir.

N’étant pas issue du milieu scientifique, j’ai à cœur de me former auprès de professionnels et à terme devenir une naturaliste au service de l’environnement et des populations. Je compte sur cette année de formation pour m’ouvrir de nouvelles portes et apporter ma contribution à cette transition vers un équilibre écologique global.

Mes pistes de  missions professionnelles

Je souhaite aujourd’hui donner un nouveau sens à ma carrière ; mettre en œuvre mes compétences en gestion de projet, formation et communication au profit de la transition écologique.

 

Portrait Guillaume THOMAS

Guillaume THOMAS

P 33 (2021 – 2022)

« Je souhaite accompagner les industries pour la transformation de leur organisation par rapport à la transition énergétique et écologique. »

Originaire de Poitiers/ Nouvelle-Aquitaine

Mon parcours avant la formation

Après avoir suivi un parcours d’ingénieur généraliste. J’ai travaillé dans le secteur de l’automobile en Angleterre, France et Roumanie en tant qu’ingénieur qualité.

A la suite des ces expériences, j’ai tenu un poste de responsable projet dans le développement de batterie de haute-technologie, me permettant d’acquérir des connaissances solides dans le domaine de l’Energie et de la gestion de projet.

Mes motivations à suivre la formation d’éco-conseiller

Pour suivre la citation de Gandhi « soyons le changement, que nous voulons voir dans le monde ». Je souhaitais allier mes valeurs personnelles et celles professionnelles. Cette formation me permet d’acquérir des connaissances dans le domaine de la transition et pour pouvoir être un acteur du changement via mon futur poste.

Mes pistes de  missions professionnelles

Je souhaite accompagner les industries pour la transformation de leur organisation par rapport à la transition énergétique et écologique. Ainsi que les conseiller au sujet de la dé-carbonisation de leurs activités et à l’adaptation au changement climatique.

 

Portrait éco-conseillères Anne Perret

Anne PERRET

P 33 (2021 – 2022)

« La coordination de projets au service de la transition écologiqu(…) avec une dimension artistique et culturelle, me motive grandement »

Originaire de Strasbourg/ Grand Est

 

Mon parcours avant la formation

Après un parcours universitaire en Arts du Spectacle à l’Université de Strasbourg et à l’Université Laval (Québec) et une formation en Administration de projets culturels à l’OGACA (Strasbourg), j’ai travaillé 10 ans en tant que chargée de missions et administratrice dans diverses structures artistiques et culturelles.

Mes motivations à suivre la formation d’éco-conseiller

Après presque 10 années à œuvrer dans le secteur artistique et culturel sur des postes principalement d’administration et de coordination de projets, je fais un pas de côté.

Je souhaite élargir mes compétences ainsi que mes horizons professionnels et les axer sur les enjeux qui me semblent fondamentaux à intégrer dans nos quotidiens : le développement durable, l’écologie et l’environnement.

La coordination de projets au service de la transition écologique en y apportant, pourquoi pas, une dimension artistique et culturelle, me motive grandement.

Mes pistes de  missions professionnelles

Mes pistes de réflexion sur mon projet professionnel futur à ce jour s’axent principalement sur :

  • la sensibilisation et la médiation auprès du jeune public (éducation à l’environnement)
  • l’accompagnement à l’installation d’agriculteurs hors cadre familial dans le cadre des Espaces Tests Agricoles et de structures type Terre de Liens
  • l’accompagnement des acteurs culturels dans la mise en œuvre d’événements plus durables et respectueux de l’environnement…

Portrait_Gwendal-MADEC

Gwendal MADEC

P 33 (2021 – 2022)

« Monter en compétence dans la transition environnementale
et gagner en crédibilité »

Originaire de Vannes/ Bretagne

Mon parcours avant la formation

Études : Bac ES → Licence STAPS Management du sport (Université Rennes 2) → Master Management de l’Innovation et gestion de projets (IAE Montpellier) en alternance

Emploi : Chargé de développement durable – animateur territorial Agenda 2030 en Alternance à la ville de St-Avé (Bretagne)

Mes motivations à suivre la formation d’éco-conseiller

Monter en compétence dans la transition environnementale et gagner en crédibilité au niveau
professionnel afin de rentrer de façon plus aisée dans le monde du travail

Mes pistes de  missions professionnelles

Travailler dans le conseil en développement durable pour des collectivités ou entreprises / Chargé de mission Agenda 2030 / RSE.

Soline CUINAT-GUERRAZ_P33

Soline CUINAT-GUERRAZ

P 33 (2021 – 2022)

« J’ai choisi cette formation afin de (…) développer une vision transversale des problématiques environnementales. »

Originaire de Brest/ Bretagne

Mon parcours avant la formation

Double licence biologie-mathématiques & Erasmus Mundus Joint Master degree in Tropical Biodiversity and Ecosystems.

Mes motivations à suivre la formation d’éco-conseiller

J’ai choisi cette formation afin de compléter mes compétences scientifiques en écologie et développer une vision transversale des problématiques environnementales.

Ce Mastère représente aussi une manière de me professionnaliser.

Mes pistes de  missions professionnelles

A l’issue de la formation, je souhaiterai accompagner des projets relatifs aux questions de préservation de la biodiversité au sein de Parcs Nationaux, Parcs Naturels Régionaux ou Réserves Naturelles.

Françoise_Lanarre_P33

Françoise LANARRE

P 33 (2021 – 2022)

« Cette formation me permettra d’apprendre quels sont les leviers possibles pour participer à cette transformation systémique. « 

Originaire de Strasbourg/ Grand Est

 

Mon parcours avant la formation

A première vue un parcours disruptif dont le fil rouge est pourtant la relation aux autres qui m’a amenée à m’adapter à des contextes variés pour enrichir mes compétences.

Côté emplois j’ai successivement été serveuse en restauration, caissière, hôtesse de l’air, créatrice d’entreprise, agent de recouvrement, conseillère sécurité sociale, commerciale et enfin chef de projets en marketing et communication.

Côté études, après un bac scientifique obtenu en 1991, je suis régulièrement retournée vers la formation continue pour obtenir un BTS d’économiste de la construction, plus tard un Master 1 Responsable marketing et commercial et enfin un Master 2 en E-marketing et Management des TIC.

Mes motivations à suivre la formation d’éco-conseiller

L’humanité doit impérativement changer son rapport à la nature, réapprendre à la respecter. Cette formation me permettra d’apprendre quels sont les leviers possibles pour participer à cette transformation systémique. Il faut que tous les acteurs, individus et organisations, puissent y adhérer. Mon objectif est de favoriser une large diffusion des outils disponibles pour accompagner ce changement.

Mes pistes de  missions professionnelles

Idéalement ce serait d’exercer dans la renaturation des espaces urbains, la préservation des espaces naturels, la rénovation des bâtiments ou dans l’accompagnement au changement des entreprises. Je ne ferme la porte à aucune opportunité à ce stade.

Portrait Isabelle LETT_P33

Isabelle LETT

P 33 (2021 – 2022)

« Ma seconde reconversion répond à un besoin d’avoir un impact plus marqué et de prendre soin au sens large. »

Originaire de Strasbourg/ Grand Est

Mon parcours avant la formation

Après une formation initiale en Biologie complétée par un master1 en Innovation Scientifique, j’ai travaillé pendant 14 ans dans le commercial, le marketing et la gestion de projets dans l’industrie chimique. Après une première reconversion, j’ai été responsable de formation pendant 7 ans puis responsable d’équipe dans l’insertion professionnelle pendant 11 ans.

Mes motivations à suivre la formation d’éco-conseiller

J’ai eu un premier déclic au moment de ma 1ère reconversion mais à ce moment, j’ai fait le choix de me diriger vers le secteur de la formation. J’ai néanmoins modifié beaucoup de mes comportements à partir de cette période tout en restant à un niveau très individuel.

Ma seconde reconversion répond à un besoin d’avoir un impact plus marqué et de prendre soin au sens large.

Mes pistes de  missions professionnelles

Au démarrage de la formation, mon projet est d’intervenir au sein d’une collectivité ou d’une association pour accompagner et conseiller sur les thématiques d’alimentation, d’agriculture durable, d’économie circulaire, de gestion des déchets.

Je me rends compte qu’après les premiers modules, je suis également très sensible aux questions d’éducation à l’environnement pour des enfants ou pour des publics plus larges.

 

Jean_Digonnet_portrait

Jean DIGONNE

P 33 (2021 – 2022)

« Cette formation est une porte ouverte à des métiers à sens. »

Originaire de l’Ardèche/ Auvergne-Rhône-Alpes

Mon parcours avant la formation

Avant d’entrer en formation éco-conseiller j’avais un BTSA Aménagement Paysager puis un MBA en entrepreneuriat et management de projet. J’ai pu travailler en tant que chef de rayon dans une jardinerie puis après en tant que chargé de projet information voyageurs à la SNCF.

Mes motivations à suivre la formation d’éco-conseiller

Cette formation est une porte ouverte à des métiers à sens.

Une fois la conscience de l’urgence écologique acceptée, il peut y avoir une profonde volonté de vouloir agir dans la protection de l’environnement et d’être un acteur majeur de la transition écologique.

Outre le fait de s’investir dans une ONG à hauteur de quelques heures par semaine, pourquoi ne pas en faire votre métier et y consacrer votre vie professionnelle ?

 

Mes pistes de  missions professionnelles

A la suite de la formation, je m’oriente principalement vers l’éducation et la formation, je pense que c’est l’une des réponses à l’enjeu de nos sociétés actuelles.

Je m’intéresse également à la gestion de l’eau et à ses intérêts pour la transition énergétique. Ayant un profil entrepreneur, je privilégie principalement la création d’une structure sous toutes ses formes.

 

Portrait_SophieLeblanc

Sophie LEBLANC

P 33 (2021 – 2022)

« J’aimerais pouvoir coordonner des projets environnementaux »

Originaire d’Ostwald/ Région Grand Est

Mon parcours avant la formation

Après des études d’ingénieur en sciences et technologies de l’eau, j’ai occupé un  1er poste de responsable Environnement Sécurité dans l’industrie papetière. J’ai travaillé ensuite pendant 20 ans dans l’informatique dans un contexte scientifique (développement, la gestion et l’analyse statistiques de données).

Mes motivations à suivre la formation d’éco-conseiller

Il devient de plus en plus évident que nos modes de vie et de production doivent changer. C’est une véritable mutation que nous devons engager.

La formation d’éco-conseiller, peut me permettre d’acquérir des méthodes de gestion et d’animation de projets où il est nécessaire de mobiliser des partenaires multiples, de savoir comment communiquer de façon efficace et accompagner les changements nécessaires pour aller vers la transition écologique.

 

Mes pistes de  missions professionnelles

J’aimerais pouvoir coordonner des projets environnementaux en lien avec la gestion, la préservation, la conservation des ressources en eau, des milieux naturels, de la biodiversité et accompagner les collectivités ou les entreprises vers la transition écologique.

 

Cindy Lacombe

Cindy LACOMBE

P 33 (2021 – 2022)

« Cette specialisation me permettra de m’orienter vers una activité en accord avec mon mode de vie. »

Originaire de Strasbourg/ Région Grand Est

Mon parcours avant la formation

Ingénieure généraliste (spécialité mécanique et conception) formée à l’UTBM,
j’ai ensuite complété mes connaissances avec une année d’alternance en QSE
et développement durable.

Mes expériences professionnelles sont diverses : industrie automobile et aéronautique (3 ans), qualité-produit dans la grande distribution (2 ans). J’ai également réalisé du calcul de structure métallique, dessin, conception et management d’équipe durant ces 6 dernières années dans le domaine de l’événementiel.

Mes motivations à suivre la formation d’éco-conseiller

Lors d’un voyage de 2 ans autour du monde, j’ai eu l’opportunité de faire du bénévolat dans des fermes ou auberges de jeunesse promouvant les éco gestes. A mon retour en France, j’ai décidé de m’engager auprès de l’association Zéro Déchet Strasbourg, ainsi que d’adapter mon quotidien en réduisant le gaspillage et en privilégiant les mobilités douces.

La suite logique était donc cette formation et de me reconvertir professionnellement dans le champ de la transition écologique ! Cette spécialisation me permettra, par ces nombreuses thématiques abordées et les apports théoriques et pratiques, de m’orienter vers une activité en accord avec mon mode de vie, plus sobre en termes de consommation des ressources et plus respectueuse de l’environnement.

Mes pistes de  missions professionnelles

Je découvre actuellement de nombreux sujets et champs d’actions très intéressants et divers avec la formation, ainsi j’aimerais réaliser des accompagnements à la transition écologique, au développement durable au sein d’une collectivité territoriale ou d’un PME.

J’ai un intérêt particulier pour la réduction des déchets, la mobilité durable et l’éducation à la nature et l’environnement mais sans avoir une idée fixe pour le moment.

Portrait Qun GANTIER

Qun GAUTIER

P 33 (2021 – 2022)

« J’ai à cœur de mieux saisir les enjeux transversaux du  développement durable, en particulier dans le secteur agro-alimentaire. »

Originaire de Jinzhou/ Chine

 

Mon parcours avant la formation

Suite à mon Master en Education, Formation et Communication à l’Université de Strasbourg, je me suis engagée pour la promotion et le développement de l’agriculture biologique en Chine et en Europe.

Mes motivations à suivre la formation d’éco-conseiller

J’ai à cœur de mieux saisir les enjeux transversaux du  développement durable, en particulier dans le secteur agro-alimentaire.

Je souhaite contribuer à trouver des solutions permettant de soutenir un développement positif de l’agriculture biologique et de systèmes alimentaires durables.

Mes pistes de  missions professionnelles

Je voudrais travailler pour des organismes impliqués dans la promotion et le développement de la bio et des systèmes alimentaires durables.

 

Dorothée Heitz

Dorothée HEITZ

P 33 (2021 – 2022)

« J’étais à la recherche d’une formation me permettant d’avoir une vision globale des enjeux à considérer. »

Originaire de Strasbourg/ Grand Est

 

Mon parcours avant la formation

Diplômée de l’INSA de Lyon en 2007 j’ai débuté comme ingénieur puis en tant que cheffe de projet dans la conception et le développement de produits. J’ai ensuite travaillé à l’amélioration continue de la démarche R&D de l’entreprise avant de rejoindre la supply chain comme cheffe de projet et de devenir ensuite responsable d’exploitation logistique.

Mes motivations à suivre la formation d’éco-conseiller

J’étais à la recherche d’une formation me permettant d’avoir une vision globale des enjeux à considérer pour aligner les projets d’entreprise avec le besoin inéluctable de transition écologique.

La formation proposée par Eco-conseil m’a séduite par la diversité des thématiques abordées et la multiplicité des intervenants qui permet d’avoir de nombreux exemples de mise en application concrète des notions présentées. Le fait que les étudiants aient des profils variés et viennent de différents horizons apporte encore une richesse supplémentaire aux échanges.

Mes pistes de  missions professionnelles

J’ai la chance d’être soutenue par mon entreprise dans ma démarche de formation.

À l’issue de la formation cela me permettra de travailler à l’accompagnement de l’entreprise dans la transition écologique.

 

Portrait_A-RIPP

Alexandra RIPP

P 33 (2021 – 2022)

« Ma curiosité et mon intérêt pour ce domaine me permettent d’envisager toutes fonctions transversales en la matière. »

Originaire de Strasbourg/ Grand Est

 

Mon parcours avant la formation

Diplômée d’un DESA Responsable ressources humaines (RH), j’ai principalement exercé dans le recrutement, le conseil et la gestion des ressources humaines. Le fil conducteur dans mon parcours professionnel les vingt dernières années est d’avoir animer une fonction partagée afin de faciliter l’adéquation entre les objectifs et enjeux d’une organisation et ceux des individus qui la compose. 

Mes motivations à suivre la formation d’éco-conseiller

En 2013, jai été recrutée au service Espaces verts et de nature pour coordonner, organiser, anticiper les besoins RH et écouter les parties. Au-delà des compétences métier que j’ai pu mettre en œuvre, cette expérience m’a permis de confirmer mon intérêt fort pour les questions environnementales et pour le vivant.

Aujourd’hui, je souhaite réorienter ma carrière professionnelle et m’engager davantage sur les questions et enjeux de société liés au développement durable et la formation Mastère spécialisé Ecoconseillère répond à cette démarche.

Mes pistes de  missions professionnelles

Mon projet, à l’issue du Mastère est de pouvoir occuper un poste dans la transition écologique. À ce jour, je n’ai pas un poste précis à l’esprit, ma curiosité et mon intérêt pour ce domaine me permettent d’envisager toutes fonctions transversales en la matière.

De plus, j’imagine que mon intérêt pour le travail collaboratif, l’intelligence collective et les fonctions facilitatrice sont autant de pistes d’emploi à explorer.

 

Portrait_SéverineRudloff

Séverine MESSELIS-RUDLOFF

P 33 (2021 – 2022)

« Une fonction transversale me permettant de travailler en équipe et avec de nombreux partenaires me plairait beaucoup. »

Originaire de Strasbourg/ Grand Est

Mon parcours avant la formation

J’ai exercé durant vingt ans comme avocate au Barreau de Strasbourg, auprès d’une clientèle étrangère, donc principalement dans le droit de l’immigration, mais aussi de la famille, des mineurs et du pénal.

Je suis engagée bénévolement à Alsace Nature depuis quelques années et ai suivi des formations naturalistes dans différents cadres.

Mes motivations à suivre la formation d’éco-conseiller

Je souhaitais d’une part réaliser une reconversion professionnelle pour vivre une nouvelle expérience entièrement différente de la première. D’autre part, il était important pour moi que ma nouvelle vie professionnelle soit en lien avec ce qui me passionne depuis quelques années, à savoir la nature.

Engagée par ailleurs dans le mouvement climat à Strasbourg, j’avais besoin de pouvoir apporter ma part aux initiatives permettant d’espérer un avenir vivable pour les années à venir et les générations futures. J’ai choisi la formation d’éco-conseiller afin de découvrir tous les champs du possible et rencontrer d’autres personnes ayant les même aspirations que moi .

Mes pistes de  missions professionnelles

Les domaines qui m’attirent le plus pour le moment sont ceux de la protection et gestion de la nature, ainsi que de l’agro-écologie et de l’alimentation, ce qui a un lien avec la terre. La protection de l’eau et de tout son cycle m’apparait également intéressante.

Je ne souhaite pas me couper du domaine juridique, mais espère ne pas y consacrer toute mon énergie dans le cadre de ma prochaine orientation professionnelle. Une fonction transversale me permettant de travailler en équipe et avec de nombreux partenaires me plairait beaucoup.

Portrait_RosineGerber

Rosine GERBER

P 33 (2021 – 2022)

« Lors de cette formation, le réseau et les liens humains créés me semblent tout aussi importants que le contenu des enseignements. »

Originaire de Strasbourg/ Grand Est

Mes motivations à suivre la formation d’éco-conseiller

J’ai décidé de suivre cette formation pour opérer une reconversion professionnelle en accord avec mes valeurs et mes convictions actuelles, pour donner du sens à mon futur métier : je veux participer au monde de demain en préservant notre environnement, protégeant notre santé, construire une société plus respectable.

Je souhaite mettre l’humain au cœur des questions environnementales, sociales et économiques. Je veux être actrice des changements nécessaires pour relever les défis environnementaux et sociétaux et contribuer à accompagner la transition socio-écologique. Et grâce à cette formation, je désire m’enrichir humainement et professionnellement, apprendre, partager et collaborer. Lors de cette formation, le réseau et les liens humains créés me semblent tout aussi importants que le contenu des enseignements.

Mes pistes de  missions professionnelles

Mon projet professionnel actuel s’oriente vers la pédagogie et la communication principalement auprès du jeune public ou en lien avec lui. Je souhaite pouvoir répondre aux questions, évaluer les besoins et accompagner le démarrage de projets, apporter des solutions alternatives adaptées et économiquement viables. Je souhaite pouvoir transmettre des outils afin que les équipes en place soient ensuite le relais et puissent poursuivre les actions initiées.

Je veux plus largement impliquer le public sur notre responsabilité et notre impact sur l’environnement pour ainsi le rendre acteur de ses choix grâce à des connaissances et des outils faciles, accessibles, concrets, avec des messages simples au sein d’échanges et d’animations participatives.