Les Chantiers d’application

<  Le Mastère Spécialisé® éco-conseiller

< La promo actuelle >

Être éco-conseiller >

CHANTIERS D’APPLICATION

Dans le cadre de la formation, les étudiants du Mastère Spécialisé® éco-conseiller vivent en équipe de 4 à 5 personnes, une expérience pratique désigné chantier d’application.  Cette véritable réponse à un commanditaire et ce, en équipe, permet aux éco-conseillers en formation de se confronter au terrain. Le chantier d’application est, le plus souvent, une activité d’étude, de conseil ou de sensibilisation pour mettre en place des actions en faveur de la transition écologique.

LES PRATIQUES ENVIRONNEMENTALES AU SEIN DU RÉSEAU DE LA FDMJC D’ALSACE

 

réalisé par Julien BREFIE, Victor DOUILLY, Thomas HIGELIN, Nicolas TRIPA, Clémence VAGNEUR

La structure mandataire

La Fédération des Maisons des Jeunes et de la Culture (FDMJC) d’Alsace accompagne des associations et collectivités locales principalement implantées en milieu rural dans le développement d’une réelle démrche d’éducation populaire afin de permettre à chaque ctoyen d comprendre et agir sur le monde. 

De quoi est-il question ?

La FDMJC a une connaissance partielle des pratiques environnementales des structures qui comptent parmi ses membres. Sur le plus long terme, l’objectif de la mission est d’encourager la Fédération Départementale des MJC et ses membres à entrer dans une démarche d’éco-exemplarité et de faire évoluer les pratiques plus d’actions en faveur de la protection de l’environnement.
Dans cet objectif, la FDMJC a souhaité proposer une mission, dans le cadre du chantier d’application de la formation, afin de dresser un état des lieux global des pratiques dans chaque structure. Pour ce faire, il s’agira de recenser les pratiques existantes pour chaque structure. Ce sera ainsi le point de départ pour monter un plan d’action afin d’améliorer ces pratiques.

Quel travail est attendu ?

Entre janvier et mars, les étudiants vont rencontrer individuellement chaque référent de structure pour échanger sur plusieurs sujets :  alimentation durable, mobilité et déchets, avec, à l’appui, un questionnaire élaboré par le Cabinet de conseil l’Avis en Vert. Ce travail aboutira à une synthèse des résultats qui sera présentée à la FDMJC et complétée par des propositions supplémentaires qui enrichiront le plan d’action.

Retours sur le chantier

Retours d'expérience

FDMJC_logo

Logo-équipeChantier_FDMJCLogo de l’équipe de chantier

FDMJC67_logoFédération départementale des MJC 67

DÉMARCHE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE À L’INSA STRASBOURG  DIAGNOSTIC ET PRÉCONISATIONS

 

réalisé par Agnès ASSANI-KASTEL, Yann BODET, Quentin CHARLES, Régis FAESSEL, Thibaud LANCIEN

La structure mandataire

L’INSA Strasbourg est un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel (EPSCP) placé sous la tutelle du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et du Ministère de la Culture.

De quoi est-il question ?

Cet institut exprime aujourd’hui une forte volonté à s’engager dans une démarche de développement durable et souhaite valoriser ses actions en visant l’obtention du label DD&RS et/ou du référentiel Plan Vert. Cependant, il n’y a actuellement aucune stratégie opérationnelle définie dans ce domaine et le service en charge de cette tâche manque d’informations centralisées et exploitables. Pour répondre au besoin d’identification d‘une méthode structurante, l’INSA a alors sollicité une équipe de chantier pour établir un diagnostic au regard des objectifs de Développement Durable. Ce travail aboutira à des préconisations à court, moyen et long terme en vue de la définition d’une stratégie DD&RS.

Quel travail est attendu ?

Il s’agira de mesurer le degré de sensibilité et d’information des différents acteurs en matière de Développement Durable. Puis d’identifier les leviers d’action pour mettre en place une stratégie opérationnelle de Développement Durable au sein de l’INSA Strasbourg. Ceci aboutira à l’élaboration de préconisations pour la mise en place de la démarche Développement Durable.

Chantier à l'INSA Strasbourg

Retours d'expérience

Photo-INSA

Logo de l’équipe chantier

ÉTUDE DE FAISABILITÉ D’UN DISPOSITIF DE RÉEMPLOI DE BOUTEILLES EN VERRE

 

réalisé par Arielle DOLLÉANS, Thomas HERRMANN, Nicolas JANTET, François KAH, Stéphane LEFEBVRE

La structure mandataire

La société Bio Brasseurs commercialise, depuis 2016, une boisson appelée Kombucha (thé fermenté aromatisé), développant ainsi un nouveau produit sur le marché des boissons non alcoolisées. Sa production est distribuée dans différents points de vente (magasins bio, supermarchés) ainsi qu’auprès de certains cafés et restaurants.

De quoi est-il question ?

Afin de s’adapter au marché allemand, où la consigne est d’ores et déjà la norme, l’intégralité de la production de Bio Brasseurs est distribuée en bouteilles réutilisables, ceci dans un souci de simplification et d’uniformisation du processus de fabrication. Par valeur et conviction, certains consommateurs français rapportent leurs bouteilles vides auprès du brasseur, espérant que celles-ci puissent être réutilisées.

Confrontée à cet élan, Bio Brasseurs, soucieuse elle-même de l’environnement, souhaite répondre à la demande de ses clients. Ensemble avec l’EMS, Bio Brasseurs a alors décidé de mettre en place une filière dédiée au nettoyage et au réemploi des bouteilles en verre d’un collectif d’artisans brasseurs dans une logique d’économie circulaire qui intègrerait des acteurs de l’ESS.

Quel travail est attendu ?

Dans ce contexte, l’équipe d’éco-conseillers en formation intervient pour réaliser une étude de faisabilité technico-économique préalable, nécessaire à la mise en œuvre de cette filière. L‘objectif est de savoir si la filière peut se révéler viable et durable, sur le plan organisationnel, économique, social et environnemental en se basant sur une potentielle mutualisation des moyens entre les différents brasseurs impliqués.

Chantier L'enVerre

Retours d'expérience

Brasseurs Port-du-Rhin

Logo-équipe_Chantiers_BrasseursLogo de l’équipe chantier

TOITURES BIOSOLAIRES  BENCHMARK ET IDENTIFICATION DU GISEMENT DISPONIBLE SUR LES BÂTIMENTS PUBLICS DE L’EMS

 

réalisé par Quentin D’ALEXIS, Laurène BARRAL, Isabelle CARRÈRE, Éric VOLTZ, Judith ZEBST

La structure mandataire   

Dans le cadre du Plan Climat 2030, l’Eurométropole de Strasbourg (EMS) a décidé d’élaborer une stratégie de réduction de ses émissions de Gaz à Effet de Serre et d’augmentation de la part des Énergies Renouvelables dans son mix énergétique. Pour ce faire l’EMS s’est interrogée sur l’utilisation des toitures des bâtiments publics, ces cinquièmes façades souvent inutilisées. Le service en charge de cette question est le Service Ingénierie de la Construction au sein du Département Géomatique et Environnement de l’Eurométropole Strasbourg.

De quoi est-il question ?

L’EMS a commandité un diagnostic des toitures publiques afin de mieux connaître leur potentiel de réhabilitation pour y installer des panneaux solaires, des toitures végétalisées ou biosolaires. Ces derniers permettent de combiner les deux mesures ; elles ne sont pas incompatibles et peuvent éventuellement tirer des avantages l’une de l’autre.

Quel travail est attendu ?

Cette mission a pour but non seulement de renseigner l’EMS sur son parc de toitures publiques, mais aussi de donner un aperçu des stratégies développées par d’autres villes de tailles similaires. Permettant aux éco-conseillers en formation de développer leurs compétences de gestion de projet en environnement, cette mission est également d’ordre pédagogique.

Chantier-toitures_biosolaires

Retours d'expérience

Toiture biosolaire

Logo EMS

Équipe TouneSol